Rechercher

LES BLANCS DU MÉDOC


Le Médoc contrairement par exemple aux appellations graves ou entre-deux-mers est une terre de prédilection des cépages rouges. Mais il n’en a pas été toujours ainsi. Au XVIIIe siècle, étaient également produits des vins blancs. Cette production a été abandonnée à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, elle est relancée pour des raisons diverses. On n’évacuera pas un certain sentiment de singularité, voire de snobisme.

Il convient cependant de préciser que les productions sont souvent extrêmement honorables.

Nous avons sélectionné quelques bouteilles à des prix accessibles. En effet, on constate qu’il y a une très large fourchette de prix ; certains dépassent les 50 voire les 100 €. (Prix moyen retenu autour de 20 €)

• château Castéra (cuvée Antoinette)

• château Chasse- Spleen (blanc de Chasse-Spleen)

• Château DILLON (Linas) production du lycée agricole de Blanquefort. Peut-être le meilleur rapport qualité-prix

• château Fourcas (blanc


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

C’est 1 appellation confidentielle qui est incluse dans l’appellation Bergerac. Elle produit des vins liquoreux qui étaient déjà connus par François Rabelais qui raconte dans son Pantagruel : « les

Les bordelais ne sont pas des gens chauvins mais ils ne connaissent que leurs vins. Bien plus, cette connaissance serait quasiment innée. Elle s’acquiert en longeant les murs des entrepôts de Bacalan

L’appellation Pomerol est pratiquement la plus petite du bordelais. Les vignes couvrent quelques 800 ha que se partagent pratiquement 150 propriétaires. Au XVIIIe siècle, le Pomerol était majoritairem